2016 - 2019

Chapitre 39 : politique salariale, un grand pas en avant

Ce sujet est présent dans nos chapitres depuis plusieurs semaines. Vous allez voir ici qu’un grand pas a enfin été franchi. En effet, le groupe de travail sur la politique salariale s’est réuni plusieurs fois, afin de présenter l’avancement de ses travaux selon les retours de l’équipe. Le départ de Fabrice et Sophie approche et ce sujet doit être consenti avant leur départ.

Il y a eu en tout sur ce sujet 2 CAD divisés en 4 matinées de travail.
Le groupe a consenti sur la définition de la cellule de production autonome : jalon 1
Puis 2 matinées sur le jalon 2 : quelle est la valeur de cette cellule dans le processus global.

Une nouvelle proposition :

Le groupe a donc présenté sa nouvelle proposition et de nombreux points de grattage sont apparus et notamment sur la volonté de ne pas inclure la participation et les dividendes dans les calculs. Au vu des responsabilités en plus du câblage l’équipe atelier trouve la proposition démotivante, en effet l’augmentation se faisait sur le résultat net de l’entreprise, l’augmentation des tickets-restaurants et l’augmentation du pourcentage sur les dividendes. Alors que l’équipe de production souhaite une augmentation du taux horaire brut mensuel.

Une nouvelle proposition abondée va donc être soumise à l’équipe. Celle-ci ne reflète donc plus une réflexion sur la politique salariale chez dYnalec, mais simplement une révision des salaires.

Les points marquants de cette proposition sont :
• Une augmentation mensuelle de tout le monde de manière cohérente
• Une harmonisation de salaires au vu de la nouvelle grille de flexibilité et de responsabilités
• Un référentiel des postes chez dYnalec basé sur une étude locale et régionale
• Un tableau récapitulatif présentant les révisions de salaires et leurs impacts mensuels et annuels.

Les principales objections sont :
• Vérifier la conformité par rapport à la grille de la convention collective
• Expliquer les différences entre les coefficients et expliquer le mode de calcul
• Clarifier la politique de rémunération sur les déplacements
• Revoir le choix du référentiel sur certains postes

Les objections sont levées une à une, et le groupe a enfin consenti sur un pourcentage d’augmentation équitable pour tous. Cette décision sera appliquée à partir du 1er juin pour une durée de 2 ans. À ce moment-là, la politique salariale qui n’a pas été traitée aujourd’hui sera à nouveau à l’ordre du jour.

Le groupe de travail est satisfait, serein et heureux que cette mission chronophage mais très enrichissante, ait enfin obtenu le consentement de tous. Les tensions se sont apaisées et la cellule de production a désormais toutes les cartes en main pour être autonome.

Fabrice et Sophie sont partis vivre de nouvelles aventures autour du monde pour un an, leurs fonctions et responsabilités ont été réparties au sein d’une équipe qui affiche sa confiance et sa sérénité.