Expertises métier

Le CO2, un fluide dans l’air du temps

Vignette Article Co2

Comme nous vous l’avions annoncé dans nos précédents chapitres, le site internet de Dynalec a fait peau neuve. Pour accompagner ce changement nous optons désormais pour une toute nouvelle ligne éditoriale plus proche de nos métiers et savoir-faire. Nous aurons à cœur de partager avec vous des informations, des articles de veille pour apprendre, comprendre, décrypter ensemble notre écosystème et les enjeux de demain. Bien entendu nous poursuivrons le partage de la vie de notre SCOP et de l’aventure singulière que nous avons entamés pour devenir une entreprise libérée.

Dans ce premier article, nouvelle génération, nous vous proposons de faire le point sur le CO2, les obligations mais aussi les dangers inhérents à son utilisation.

Vignette Article Co2

Une obligation législative

Dans le secteur de la réfrigération, y compris la distribution de froid commercial, l’utilisation de fluides frigorigènes écologiques tels que le CO2 est en passe de devenir obligatoire. En effet, la réglementation F-Gaz, effective en Europe, préconise l’usage de systèmes frigorifiques moins nocifs pour l’environnement. À moyen terme, les installations de réfrigération conventionnelles céderont donc la place à celles qui sont compatibles avec les réfrigérants dits « naturels ».

Les familles de fluides frigorigènes ont été classées selon leur taux d’émissions de gaz à effet de serre par la F-Gaz. Les CFC (chlorofluorocarbures) et les HCFC (hydrochlorofluorocarbures) se sont avérés extrêmement néfastes pour l’environnement. La F-Gaz a donc ordonné leur interdiction depuis 2015. Les HFC (hydrofluorocarbures) seront quant à eux éliminés à partir de 2030. À la place, la réglementation impose désormais l’usage des fluides frigorigènes naturels.

Au regard de cette loi, les systèmes de distribution de froid commercial doivent donc intégrer l’un des fluides frigorigènes suivants : le dioxyde de carbone ou CO2 (désigné R 744), l’ammoniac ou NH3 (désigné R717) et les hydrocarbures.

La réfrigération au CO2 : solution durable et économique

D’un point de vue technique et économique, les solutions de réfrigération au CO2 s’avèrent plus intéressantes à exploiter et elles correspondent davantage aux attentes des professionnels. En effet, un système au CO2 peut servir à alimenter les chambres froides positives et négatives, les vitrines réfrigérées et autres meubles frigorifiques.

Comme le CO2 est également disponible à l’état naturel dans l’atmosphère et qu’il est peu cher, il s’agit donc d’une solution durable renouvelable et économique que l’on pourra adopter sur le long terme. D’autant que le fonctionnement et l’entretien coûtent également moins cher. Des dispositifs de distribution de froid commercial au CO2 abaisseront les coûts d’exploitation, cela malgré l’importance de l’investissement de départ.

Source : https://www.greentechjournal.fr/pourquoi-choisir-co2-distribution-froid-commercial/

Attention sécurité

Concernant l’aspect sécuritaire, les pressions de service très importantes (entre 80 et 100 bars voire plus), imposent des équipements des circuits et de sécurité particulièrement performants.

La détection de présence du CO2 dans l’air est impérative car il est inodore, plus lourd que l’air à l’état vapeur (si absence de brassage de l’air contenu dans un volume), et pose le problème de mesure à basse température de l’air. Il faut donc prévenir tout risque d’intoxication, car cette dernière peut s’avérer fatale pour les personnes exposées.

Afin d’accompagner les frigoristes sur cette transition fluidique, Dynalec propose toute une gamme de produits pour la régulation, la détection et la surveillance du CO2.

Notamment des coffrets de régulation de chambres froides embarquant la régulation des évaporateurs et la détection de fuites du fluide frigorigène, des coffrets pour les salles des machines ainsi que des détecteurs de gaz pour les surfaces de vente ou les combles.

Pour en savoir plus : https://conseils.xpair.com/actualite_experts/co2-frigoporteur.htm