Vie de la SCOP

Portrait du Bureau d’études by dYnalec

p1188027

À la tête de ce bureau d’études interne nous retrouvons 2 personnes, Jérémy et Jean-François. Jérémy est dans l’entreprise depuis 2005 et au bureau d’études depuis 2007. Jean-François, quant à lui, est entré chez Dynalec en tant que câbleur en 2008 et a progressivement intégré le bureau d’études à partir de 2012, d’abord en renfort ponctuel et en permanence aujourd’hui. « L’activité ne cesse de se développer, nous devons être 2 et même passer à 3 quand cela est nécessaire ». Précise Jérémy.

Zoom sur Leur mission

p1188027

Jérémy : « Notre mission est de transformer la demande du client, qui est passée par la cellule chiffrage, en solution technique et fonctionnelle. Concrètement nous transformons un devis en études, pour aboutir à un plan. Nous maîtrisons les coûts et cherchons toujours l’optimisation afin de respecter les budgets des clients ».
Jean-François : « Nous allons vraiment dans le détail des budgets mais aussi des solutions techniques afin de nous assurer que tout fonctionne. Notre outil principal est un logiciel de dessin ».

Le bureau d’études intégré de Dynalec, propose des études qui seront transmises à la production pour fabrication, ou envoyées en l’état au client qui se chargera de produire lui-même. C’est le cas notamment de client dans la navale. Dans cet exemple précis le savoir-faire de Dynalec permet soit de créer de nouveaux schémas ou alors d’améliorer des armoires existantes afin de les rendre plus performantes ou en phase avec les nouvelles normes. C’est aussi une bonne solution pour recycler ou upgrader des installations électriques et faire ainsi des économies d’énergie.
La petite équipe gère près de 800 études par an, essentiellement des études dites de proximité, soit des projets à court terme. La moyenne étant de 10 heures pour un projet.
Jérémy et Jean-François sont en contact direct avec les clients afin de faire valider les plans, avant de transmettre à l’équipe de production.

« C’est important d’avoir un bon relationnel client, de bonnes connaissances techniques et une bonne maîtrise des outils » Précise Jérémy.

« J’ai mis près de 4 ans pour bien appréhender le logiciel, il faut beaucoup pratiquer pour bien maîtriser l’outil ». Rajoute Jean-François.
Côté organisation Jérémy, qui a plus d’expérience, traite donc les gros projets de clients fidèles qu’il connaît bien. Jean-François se concentre sur les projets plus rapides. Un binôme qui a donc trouvé son rythme de croisière, mais qui aura très rapidement besoin de renfort pour répondre à la demande croissante des clients.

 

La vision SCOPp1188037

À la question, qu’est-ce que ça change de travailler dans un bureau d’études pour une SCOP, ils sont unanimes, Si techniquement cela ne change rien c’est bien sur côté social que la différence est majeure. L’implication et l’autonomie sont, en effet, bien plus marquées quand on travaille dans une SCOP.