Presse

Quand des managers de la grande distribution rencontrent l’industrie libérée avec Dynalec

Life Is Sharing

Communiqué de presse

octobre 2017

 

Engagée sur le chemin de l’entreprise « dite libérée », Dynalec, son Labo et sa vision de l’innovation sociale attirent désormais les grands groupes nationaux. En effet, Leroy Merlin, ou Kiabi ont proposé à leurs collaborateurs de découvrir les techniques de management, made in Dynalec. Mais attention, ici, pas de formation ou de convictions, mais la fierté de partager une expérience, qui loin d’être le modèle à suivre a juste pour ambition de montrer qu’en matière de management une autre voie est possible.

Rencontre du 3ème type au service du management du XXIème siècle.

Une histoire de rencontre et de partageLife Is Sharing

Profitant de l’automne des managers des enseignes Leroy Merlin et Kiabi ont découvert l’innovation sociale mise en place chez Dynalec depuis 2012. Les premiers ont passé une matinée dans l’entreprise auprès des collaborac’teurs, les seconds ont profité d’un séminaire pour écouter le témoignage de Fabrice Audrain PDG de Dynalec.
Les managers du magasin Leroy Merlin de Vannes, sont donc venus à la rencontre des équipes de Dynalec et comme ici comme on ne fait jamais comme tout le monde, c’est l’ensemble de la communauté qui participe. Kevin et Ronan de l’atelier, Jérémy et Jean-François du bureau d’études, ou encore Stéphane et Robert de la cellule chiffrage, ont donc partagé leur expérience et leur vision de l’entreprise libérée. Fabrice, le PDG est quant à lui bien dans son rôle de dirigeant d’aujourd’hui, gardien de la vision et animateur de cette matinée qui s’est déroulée sur le principe d’un Forum Ouvert.
Rappelons ici les « lois » du Forum Ouvert :
• Les personnes qui se présentent sont les bonnes
• Ce qui arrive est ce qui doit arriver
• Ça commence quand ça commence
• C’est fini quand c’est fini
• Si vous n’êtes pas en train ni d’apprendre, ni de contribuer, passez à autre chose.
• Préparez-vous à être surpris

La vision de Dynalec est le vivant, ou comment faire communier l’Homme, le Capital et l’environnement. Si chez Dynalec le sujet fait partie du quotidien de l’équipe depuis quelques années. À la lecture des questions posées par les différentes enseignes, force est de constater qu’ailleurs des vieux réflexes ont encore la vie dure, rentabilité oblige.
• Entreprise libérée, pour quel résultat ?
• Quels sont les modes d’évaluation des individus ?
• Comment fonctionne la hiérarchie ?
• Libérée de quoi ?
• Jusqu’où la liberté peut-elle aller ?…..

Répartis en rond d’un côté, ou dans une salle de séminaire de l’autre, l’enjeu pour les équipes de Dynalec est bien de prouver que l’innovation sociale au service de l’Homme et de son environnement est parfaitement compatible avec la rentabilité. Et que finalement il n’y a peut-être pas de limite à la liberté. Passées le cap de l’étonnement, et conscientes que le chemin à parcourir est long et difficile, les équipes de Leroy Merlin et Kiabi se sont montrées attentives et réellement enthousiastes. De nouveaux outils made in Dynalec plein leur besace : Coopération, Top 6, parole libérée, Système de Management des Idées, lean, solidarité… Ont été partagés à chacun désormais de faire son chemin.
« L’expérience est une lanterne que l’on porte dans le dos et qui n’éclaire que le chemin parcouru ». Confucius.

Ils témoignent

KIABIKiabi Logo 300

« J’ai vraiment aimé comment tu as présenté ton histoire et celle de tes collègues puisque je l’ai bien compris les uns ne vont pas sans les autres. Nous vivons chez Kiabi les prémices de la transformation, et, d’une société fermée avec des process rigides nous allons doucement passer à une société libérée. C’est un message plein d’espoir que tu nous as laissés même si rien n’est figé et que tout peut encore évoluer ».
« L’esprit collaboratif est sûrement la solution pour retrouver une cohésion dans notre vie de tous les jours, et grâce à cela, grâce au fait qu’on pensera à soi, aux autres et à leurs bien-être, nous parviendrons peut-être à retrouver la cohésion avec la nature aussi et avec cette planète qui va mal et qui souffre ».
« Dans votre expérience, j’ai bien compris qu’il fallait essayer des choses et ne jamais se freiner puisque de toute façon ce serait enrichissant dans un sens ou dans l’autre ».
« Cela nous a permis de prendre le temps et d’avoir une prise de recul sur la transformation humaine que vit notre magasin depuis quelque temps. Ce temps est important pour nous surtout que nos métiers opérationnels font que l’on se retrouve régulièrement dans la réactivité, le court termiste et la satisfaction client du moment. La transformation humaine ressemble plus à de la conduite de changement ou de projet, donc sur un espace-temps bien différent. Enfin un merci plus personnel sur votre expression de la vision de l’humanité que vous avez. Je suis souvent tiraillée dans l’entreprise notamment dans un grand groupe comme le nôtre entre mes convictions personnelles et la réalité des enjeux que l’on nous amène. Mais en fait je me suis rendu compte, grâce à vos propos, que cela n’est pas incompatible et que c’est à nous aussi au quotidien en tant que leader de magasin de faire vivre nos convictions et celles de nos équipes ».

Leroy MerlinTéléchargement

Ce qui arrive est ce qui doit arriver » et « ça finit quand ça finit » sont deux des principes du forum ouvert et nous ne sommes pas au bout de nos surprises. « Jusqu’où va la liberté », « comment développer le talent de chacun », « l’entreprise libérée peut-elle s’appliquer à toutes les entreprises »… Les débats vont bon train et les équipes de Dynalec exposent avec fierté leur fonctionnement et les bénéfices qu’ils en tirent au quotidien alors que du côté de Leroy Merlin on prend des notes en réfléchissant à ce qui pourrait être appliqué dans notre propre magasin. Les échanges sont riches et tout le monde est ravi de pouvoir argumenter sur la base d’exemples très concrets.
Quoi de mieux que cette matinée pour ouvrir nos chakras et entamer sur de bonnes bases notre campagne d’objectifs ? On nous avait dit « attendez-vous à être surpris » et bien c’est le cas. Tout ne s’est pas construit sans mal et le chemin à parcourir est encore long mais quel bel exemple de fonctionnement libéré et libérant. Tout le monde est convaincu et convaincant ce qui pousse à remettre en cause les idées reçues. On va très certainement continuer à suivre les aventures de Dynalec et à s’inspirer de ce modèle où l’amélioration est infinie et le partage de mise. » L’équipe du Leroy Merlin Vannes

Mais que se passe-t-il chez Dynalec ?

Ce qui se passe chez Dynalec, relève presque de l’étude sociologique. Alors pour en savoir plus, le plus simple et de découvrir le labo avec sa version sur terre et intergalactiques https://www.dynalec.fr/labo. Au fil des chapitres le lecteur découvre les étapes fondamentales à la libération de l’entreprise, les failles, les pièges mais aussi les bonnes pratiques. La parole se libère, les talents naissent et s’affirment, doucement les esprits s’ouvrent et les postures changent.
Chez Dynalec SCOP SA on parle d’intrapreneur, de scopétences, de co-décision, de création de valeur ajoutée, de durabilité, de collaboratif, de coopératif mais aussi de confiance, de communication positive et de bienveillance. Loin du phénomène de mode, devenir une entreprise libérée c’est être acteur du changement pour devenir une organisation autogérée, peut être sans leader, où l’intérêt collectif prime sur l’individuel, où chacun libère ses talents. À travers tout cela il s’agit bien de relever le défi de faire rimer innovation managériale et développement économique afin d’inscrire Dynalec dans une démarche intergénérationnelle et de développement durable dans le but de pérenniser les emplois et l’environnement. Un bien bel exemple qui ne demande qu’à être partagé.
En effet, le labo tel qu’il est vu par Dynalec est un outil précieux qui entend bien essaimer, échanger, partager, et grandir, en créant une communauté avec tous ceux qui veulent bâtir une entreprise durable, agile, qui a résolument fait le choix de placer l’Homme au cœur du processus.

À propos

DYNALEC SCOP SA est spécialisée dans la conception et la fabrication d’armoires électriques de process, sur mesure, pour l’industrie, et plus particulièrement appliquées aux domaines du froid commercial et industriel, génie climatique (climatisation, traitement de l’air, chaufferie, récupération de chaleur), ou optimisation de la consommation d’énergie. L’entreprise intervient sur des projets neufs ou de reconfiguration.
Contacts :
DINALEC SCOP SA
7 Rue Noroit – Z.A. Les Alleux – 22100 TADEN
Tél : 02 96 87 48 00