Chapître 11, échanges sur la biodiversité

18 May 2017

Sur la planète Dynalec, la liberté de parole est fondamentale et fait résolument partie des victoires de notre petit groupe depuis qu’il a investi la planète. Certains Dynaleciens ont encore un peu de mal à se lâcher et à dire les choses simplement, et oui ici aussi les habitudes ont la vie dure. Si pour une partie des Dynaleciens cela est presque naturel, pour une large partie, cette liberté-là est une révolution à elle toute seule. Quand on ajoute cette liberté de parole au fait que toutes les décisions sont prises ensemble, cela complique un peu les choses il faut bien le dire.

Voici un exemple concret une équipe s’est constituée autour de Libéria pour replanter des arbres sur la planète, afin de préserver la biodiversité. Après quelques échanges, le projet semblait bien avancer, mais visiblement un peu trop vite. Alors que l’équipe s’apprêtait presque à faire les trous, la voici rattrapée par la communauté qui lui demande de bien vouloir s’expliquer : pourquoi plantes-tu ces espèces-là, es-tu sûre que la création d’un écosystème soit le rôle de notre communauté, as-tu une idée de ce que cela va nous coûter au final ? Bref, il semblerait que nos Dynaleciens qui ont pris goût aux décisions collectives, se sentent un peu excluent dans cette affaire et qu’il va donc falloir repréciser les choses. C’est aussi ça la vie sur Dynalec où chaque voix compte, il faut parfois faire preuve de patience pour essaimer de nouvelles graines.

De l’autre côté de la planète un autre sujet pointe le bout de son nez, autour de cette idée, pas moins révolutionnaire, du partage des richesses qui tarde visiblement à venir. Attention à ne pas décevoir ce petit peuple d’irréductibles qui ont placé beaucoup d’espoir dans cette nouvelle façon de vivre proposée par Dynalec.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Les derniers Posts
Please reload

© 2017 • Réalisé par Eole Communication

Contact

Z.A. des Alleux

7, rue du Noroît

22100 TADEN

T: 02 96 87 48 00

Centre de référence
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle