Chapitre 18, des questions existentielles chez Dynalec

21 Sep 2017

 

 

Aujourd’hui nous vous proposons de partager avec vous un sujet sensible, chez Dynalec comme dans toutes les entreprises, celui de la place du dirigeant. Dans une SCOP engagée sur le chemin de l’entreprise libérée ce sujet prend encore une autre dimension. Chez Dynalec il n’y a pas de « patron », mais une communauté qui prend des décisions de manière collégiale avec néanmoins un Conseil d’Administration et un PDG, Fabrice nommé par le CA pour 6 ans.

Mais voyons pourquoi ce sujet ressurgi aujourd’hui.

Suite aux récents articles qui mettent en avant l’initiative de Fabrice, et non pas toujours l’ensemble de l’équipe, des voix s’élèvent pour mettre un point de vigilance et s’assurer que notre communication soit véritablement transversale et mette en avant un modèle, une équipe et non pas seulement une personne. Même si tout le monde est conscient que le modèle actuel de Dynalec est bien une idée de Fabrice, qui œuvre depuis des années pour initier des choses afin de faire avancer la communauté vers toujours plus d’autonomie. Si sa vision semble aujourd’hui partager par une majorité de l’équipe, sa place, son rôle reste encore toujours difficile à appréhender, voire à accepter pour certains. Alors, Fabrice crève, une fois de plus, l’abcès : « J’ai proposé à des membres de l’équipe de participer avec moi à la communication, or personne ne s’est inscrit dans le groupe sur ce sujet. Je suis encore trop souvent, l’homme à abattre, le pénible du groupe, il faut vraiment que l’on avance là-dessus, car moi aussi j’ai ma place dans la communauté. Lorsque je propose des idées, je me prends régulièrement un retour de manivelle. C’est aussi démotivant pour moi. Alors à vous maintenant d’initier aussi des choses pour la collectivité, ». Des mots forts, durs, pour faire réagir, grandir et avancer, c’est un pari risqué.

Mais ça marche, voici quelques réactions

  • Stéphane : Oui il y a bien eu une prise de conscience, l’équipe a envie elle aussi de participer à la communication, et à l’histoire de Dynalec. Nous sommes bien en accord sur la vision, et sur ta place aujourd’hui, dans la communication et ta vision pour demain.

  • Jean-François : je sais quelle est ta place aujourd’hui et oui nous avons la possibilité de proposer des idées, mais pour ma part elles sont tournées vers l’opérationnel. Il faudrait créer des binômes bureau/atelier. C’est important de faire évoluer le côté visionnaire de l’équipe, mais nous n’avons pas tous la capacité à le faire.

  • Jérémy : on a la place que l’on se donne. Heureusement que Fabrice est là pour faire bouger les choses, préparer le futur. Mais il y a un réel manque dans la stratégie commerciale, le marketing, nous vivons trop sur nos acquis il faut y faire attention. Il serait intéressant de créer un groupe de travail sur ce sujet.

  • Kevin : son rôle est de donner une ligne directrice, nous partageons sa vision aujourd’hui, mais nous avons aussi des angles différents.

  • Robert : nous ne nous investissons pas assez sur des missions qui ne font pas partie de nos métiers. C’est difficile de trouver du temps pour ça, comme la communication par exemple.

Tous semblent donc d’accord sur le fait que le rôle de Fabrice est de voir loin, d’anticiper, d’animer en quelque sorte. Mais par contre personne ne se prononce vraiment sur le fait d’apporter concrètement des idées novatrices, d’y consacrer du temps, et sur son rôle en tant que leader, pilote. Si Fabrice s’essouffle, qui pourra concrètement piloter Dynalec ? Derrière cela se cache peut-être une autre question fondamentale que visiblement personne n’ose poser : comment piloter une équipe qui ne veut plus de pilote et est-ce finalement possible ? En tout cas, c’est bien la prochaine étape de l’entreprise libérée qui se dessine ici, celle de l’auto gestion. Sujet à suivre…

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Les derniers Posts
Please reload

© 2017 • Réalisé par Eole Communication

Contact

Z.A. des Alleux

7, rue du Noroît

22100 TADEN

T: 02 96 87 48 00

Centre de référence
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle