Chapitre 20, on avance

30 Oct 2017

 

Dans cet épisode, nous allons aborder le sujet sensible de la politique salariale,  voir comment ce type de sujet est traité aujourd’hui chez Dynalec et donc dans une entreprise dite libérée. Pour mémoire, un groupe de travail a été constitué l’année dernière afin de faire des propositions à la communauté. Ce groupe a rencontré quelques difficultés, que vous pourrez lire dans les épisodes précédents, je vous propose ici de nous concentrer sur le présent. Voici, résumée, la méthode utilisée par l’équipe. Tout d’abord un travail d’audit interne a été fait afin de réaliser un état des lieux des fonctions et tâches effectuées, pour  proposer une réflexion autour de nouveaux échelons. En effet, le dernier constat date d’il y a environ 3 ans, depuis il y a eu de  nombreuses formations, la mise en place de binômes, la polyvalence s’est installée dans l’équipe et les missions des  collabor’acteurs ont donc beaucoup évolués.  Vous me direz faire un état des lieux n’a rien de bien révolutionnaire et vous aurez raison. Mais ce travail a été fait par l’équipe elle-même et non pas par un DRH, avec la volonté de s’inscrire dans une démarche globale et  n’oublier personne. Le groupe de travail a donc proposé une première base de matrice de compétences.

Ce travail étant fait, il a fallu le présenter aux autres, et c’est sur ce point que le groupe a eu du mal à avancer. Une bonne partie de l’équipe, nous l’avons vu, suit une formation en coopération dynamique.  De l’avis général celle-ci contribue à faire évoluer les mentalités, à s’ouvrir aux autres tout en tissant des liens entre les membres de la communauté. C’est donc à nouveau dans cette formation, que le groupe va puiser la méthode et l’énergie nécessaire pour exposer son travail à la collectivité. Kevin et Jeremy se sont chargées de la présentation, une nouvelle expérience pour eux : on retrouve ensuite les grands principes de la coopération dynamique : ronde d’ouverture, présentation de la proposition, travail avec des post-it pour que chacun s’exprime et dise ce qu’il aime et ce qui le dérange, questions de clarification, tour d’appréciation et ronde de fermeture. Tout cela est donc animé et chronométré.

Toute l’équipe avoue avoir été agréablement surprise par la qualité de la présentation « ils ont pensé à tout et à tout le monde ». C’est un premier grand pas de franchi, il faut maintenant approfondir et modifier quelques points ; la mise en place notamment d’une grille de critères d’évaluation plus précise. Pour répondre à cela le groupe de travail, s’en remettra à l’intelligence collective chez Dynalec d’abord ou tout le monde doit contribuer à l’amélioration et s’approprier l’outil, mais pas seulement. Lors de la prochaine session de formation à la Croisée, le groupe de travail de Dynalec soumettra cette question au groupe, sous la forme d’une question générative.

La nouvelle économie est en marche chez Dynalec, elle prend appui sur l’homme, le partage, l’écoute. La reprise de l’activité économique, il est vrai, permet d’avoir un terrain fertile, mais la prise de conscience et la volonté de faire grandir l’entreprise autrement sont réelles. Si le chemin vers l’entreprise libérée est long, ces petits moments sont précieux, ils sont la preuve que malgré les hauts et les bas, chez Dynalec, l’équipe prend son destin en main.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Les derniers Posts
Please reload

© 2017 • Réalisé par Eole Communication

Contact

Z.A. des Alleux

7, rue du Noroît

22100 TADEN

T: 02 96 87 48 00

Centre de référence
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle