Chapitre 22, le partage enfin

27 Nov 2017

 

Conscients de vous avoir laissés sur votre faim, dans le chapitre précédent, voici donc la vision du partage made in Dynalec. En effet, cet automne l’équipe a eu de nombreuses sollicitations pour partager son expérience. De grandes enseignes, comme Leroy Merlin ou Kiabi se sont donc penchées sur le fonctionnement de Dynalec qui pique la curiosité des grands groupes. Comme quoi l’innovation sociale ne se cache pas forcément là où l’on croit.

Pour Kiabi, c’est Fabrice qui s’est en fait déplacé sur un de leurs séminaires, alors que pour Leroy Merlin, ce sont 29 managers qui ont fait le déplacement à Dinan pour rencontrer l’équipe. Nous avons  le plaisir de partager avec vous aujourd’hui, cette matinée passée avec les managers du magasin Leroy merlin de Vannes.

C’est la technique du Forum Ouvert qui a été retenue pour animer cette matinée. Voici les lois qui le régissent :

  • Les personnes qui se présentent sont les bonnes

  • Ce qui arrive doit arriver

  • Ça commence quand ça commence

  • C’est fini quand c’est fini

  • Si vous n’êtes pas en train ni d’apprendre, ni de contribuer, passez à autre chose.

  • Préparez-vous à être surpris

Une fois les lois présentées, le forum démarre par une ronde d’ouverture, chacun ensuite se présente en écrivant 1 mot qui le caractérise sur un post-it, puis mise en place de l’agenda de la matinée. Chaque personne pose une question qui est ensuite inscrite sur un tableau et réunit en 12 questions. 6 espaces de travail ont été positionnés dans l’atelier et on organise donc 2 rounds pour faire tourner les équipes et traiter ainsi les 12 questions. Chacun va dans l’atelier de son choix, fidèle aux lois de mobilité ci-dessus. Le forum se termine par une ronde de clôture, ou le bâton de parole circule librement pour que chacun puisse s’exprimer.

Voici  l’explication pratique du Forum ouvert, j’imagine que vous attendez d’en savoir plus sur les sujets traités, alors voici les questions qui ont été posées :

  • Entreprise libérée, pour quel résultat ?

  • Quel est le mode d’évaluation des individus ?

  • Comment fonctionne la hiérarchie ?

  • Libérés de quoi ?

  • Jusqu’où la liberté peut-elle aller ?

  • Quels bienfaits peut-on attendre d’une entreprise libérée et pour qui ?

  • Comment responsabiliser, faire passer à l’acte des porteurs d’idées ?

  • Comment développer le talent de chacun pour faire évoluer le groupe ?

  • L’entreprise libérée peut-elle s’appliquer à toutes les entreprises ?

  • Quels avantages et quels inconvénients ?

  • Comment ne pas recréer une entreprise figée et comment rester toujours libre ?

  • Comment gérer les frustrations ?

Pour partager avec vous les résultats de ces échanges, nous préférons donner la parole aux équipes de Leroy merlin et de Kiabi, qui finalement en parleront toujours mieux que nous. Pour Leroy Merlin « Quoi de mieux que cette matinée pour ouvrir nos chakras et entamer sur de bonnes bases notre campagne d’objectifs ? On nous avait dit « attendez-vous à être surpris » et bien c’est le cas. Tout ne s’est pas construit sans mal et le chemin à parcourir est encore long mais quel bel exemple de fonctionnement libéré et libérant. Tout le monde est convaincu et convaincant ce qui pousse à remettre en cause les idées reçues. On va très certainement continuer à suivre les aventures de Dynalec et à s’inspirer de ce modèle où l’amélioration est infinie et le partage de mise. »

Pour Kiabi « L’esprit collaboratif est sûrement la solution pour retrouver une cohésion dans notre vie de tous les jours, et grâce à cela, grâce au fait qu’on pensera à soi, aux autres et à leurs bien-être, nous parviendrons peut-être à retrouver la cohésion avec la nature aussi et avec cette planète qui va mal et qui souffre ».

« Cela nous a permis de prendre le temps et d’avoir une prise de recul sur la transformation humaine que vit notre magasin depuis quelques temps. Ce temps est important pour nous surtout que nos métiers opérationnels font que l’on se retrouve régulièrement dans la réactivité, le court termiste et la satisfaction client du moment.  La transformation humaine ressemble plus à de la conduite de changement ou de projet donc sur un espace-temps bien différent. Enfin un merci plus personnel sur votre expression de la vision de l’humanité que vous avez. Je suis souvent tiraillée dans l’entreprise notamment dans un grand groupe comme le nôtre entre mes convictions personnelles et la réalité des enjeux que l’on nous amène. Mais en fait je me suis rendue compte, grâce à vos propos, que cela n’est pas incompatible et que c’est à nous aussi au quotidien en tant que leader de magasin de faire vivre nos convictions et celles de nos équipes ».

Nous ne voyons donc qu’un seul mot pour conclure : osez !

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Les derniers Posts
Please reload

© 2017 • Réalisé par Eole Communication

Contact

Z.A. des Alleux

7, rue du Noroît

22100 TADEN

T: 02 96 87 48 00

Centre de référence
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle