Chapitre 26, C’est un jardin extraordinaire

8 Feb 2018

En cette période de novembre proche de la Sainte Catherine ont dit que tout prend racine. C’est donc ce moment que le groupe de travail sur le jardin, composé de Sophie, Matthieu, Gaëtan, Jannick et Fabrice, a choisi pour présenter son projet d’extension. Pour mémoire le printemps dernier un verger, conçu selon les règles de la permaculture a vu le jour derrière l’entreprise. Et, pour être complet ce sujet avait permis de relever des soucis de communication et de compréhension de la part de l’équipe. Budget, impact sur le temps de travail, choix des espèces, intérêt, bref tout avait été passé au crible. Il avait donc été demandé plus de transparence au groupe de travail. Ce dernier a visiblement bien retenu la leçon et a donc présenté son nouveau projet aux collabor’acteurs, selon un plan méthodique et ultra-précis, histoire cette fois-ci de ne rien oublier et trouver l’adhésion, chère à la communauté.

 

Voici donc comment cela s’est passé

L’équipe est rassemblée un jeudi matin, en ronde, Sophie leur présente l’ordre du jour :

1-Rappel des missions du groupe de travail

2-Présentation du déroulé, on rappelle ici l’unicité du groupe dYnalec, à savoir que les intervenants du groupe de travail sont aussi des participants.

  • Présentation orale des motivations, critères, plans de design et d’action

  • Clarification

  • Objections : 1er tour on répond seulement par oui ou non, puis 2e tour discussions sur l’objection. Une objection n’étant pas une expression d’une préférence, ni un droit de véto.

  • Consentement

  • Célébration

3-Ronde de clôture

 

Ensuite Matthieu et Jannick, présentent les motivations et les critères. Côté motivations on retrouve :

Le plaisir de manger de bons fruits, un espace de lien social, l’abondance, la biodiversité, le « faire ensemble », l’envie de sensibiliser la ZAC, valoriser le lieu de travail.

Côté critères : l’enjeu autour du climat, l’associativité (pharmacologie par les plantes), les contraintes de voisinages, le budget inférieur à 800 €, les variétés différentes mais locales, l’étalement dans le temps, des variétés conservatoires, la rentabilité à moyen terme, la circulation, l’accès, la création d’une espace détente. La communauté reste à ce stade attentive et silencieuse.


Ensuite, Gaëtan présente à son tour, le plan de design, soit le plan de plantation, qui est distribué à tout le monde. Puis il précise le plan d’action :

  • Placer et positionner les arbustes, en fonction de la météo, mais avant le 18 décembre

  • Creuser et planter à compter du 18 décembre, avec les moyens suivants :

  • Volontariat, sur une semaine maximum, de 11H30 à 14H, en apportant ses outils ;

Petite précision pour les puristes qui nous lisent, et qui déjà s’inquiètent de cette plantation hivernale. Tous les arbustes ont grandi en pleine terre et sont donc déjà bien avancés, ce petit changement d’environnement se fera donc en douceur pour eux. Preuve que chez dYnalec on place toujours le vivant au cœur du processus.

 

Passons donc désormais à la clarification, ici chacun pose les questions qu’il souhaite, pour mieux comprendre le projet. Voici ce qui en ressort :

Quid de l’entretien, pour réduire notamment le nombre de passages de la société en charge des extérieurs. Sophie précise qu’avec les plantations il y aura moins de surface à tondre. En outre on pourra, une fois les arbres plantés, tenter de mettre en place différentes tailles de tonte, ou pas. Cela reste à voir tous ensemble, en fonction de l’utilisation par le groupe.

Clarification également sur la géographie, l’emplacement, notamment par rapport au parking. Quid de la pollution liée aux voitures sur les plantes, on précise alors que des haies seront plantées à cet endroit pour protéger le reste du jardin.

 

On passe maintenant aux rondes sur les objections : aucune objection n’est prononcée.

Tout le monde donne son consentement, on peut donc célébrer le projet et passer à la ronde de fermeture. À l’unanimité les collabor’acteurs ont trouvé que le projet est beau, clair, particulièrement bien présenté. Il est facile à comprendre, précis et efficace. Tout le monde a hâte que ça pousse ! Pari réussi pour le groupe de travail qui a donc emporté l’adhésion sur son projet grâce à une communication transparente et aussi il faut bien le reconnaître un beau projet qui prend soin de la planète.

 

Croisons les doigts pour que cela donne des idées, aux voisins, à la ville, à la région, bref le plus largement possible. Les bonnes idées sont faites pour être copiées, alors n’hésitez surtout pas à copier le jardin de dYnalec à l’infini, notre planète en a cruellement besoin.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Les derniers Posts
Please reload

© 2017 • Réalisé par Eole Communication

Contact

Z.A. des Alleux

7, rue du Noroît

22100 TADEN

T: 02 96 87 48 00

Centre de référence
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle