Chapitre 32, un aveu qui fait mouche

5 Nov 2018

Équipe du jour : Jérémy, Caroline, Robert, Vincent G, Valérie

 

 

 

Ce nouveau temps de coopération n’attire pas encore les foules. En effet, seulement 4 collabor’acteurs sont présents ce matin. Il va falloir poser la question aux autres très vite afin de comprendre pourquoi les rangs restent clairsemés… Mais la séance suit son cours normal et après la traditionnelle séance de post-it le sujet du diverlogue du jour est : Odoo les inquiétudes s’installent

La semaine dernière Christophe, qui a récemment rejoint l’équipe pour développer Odoo, le nouvel ERP de Dynalec, a fait part de ses interrogations quant à la continuité de sa mission : Aspects financiers, motivation, éloignement géographique, surcharge, sentiment d’isolement…

 

On fait le point

Cet aveu amène donc l’équipe à réfléchir. Tous sont conscients des difficultés de l’implantation d’un ERP et de l’importance d’un support technique interne pour faire le lien entre les besoins de chaque métier et les contraintes de développement. C’est peut-être donc le moment opportun de faire un point sur l’état d’avancement de la mise en place d’Odoo.

Côté atelier, la difficulté est liée essentiellement à la saisie des heures qui prend du temps. Cela va s’arranger en pratiquant et ce n’est pas la priorité de l’outil aujourd’hui.

Pour le chiffrage c’est pareil, il faut affiner, et du temps pour s’approprier l’outil.

Enfin, la partie BE fonctionne quant à elle, pour Jérémy : « ça peut encore être amélioré notamment sur l’aspect ergonomie pour être plus intuitif, un peu comme dans l’atelier en somme ».

 

Voir plus loin

La grande interrogation est donc plutôt autour de la visibilité globale, et peut-être aussi sur la difficulté chez dYnalec à mener les projets sereinement jusqu’au bout. La gestion de projet reste donc apparemment un axe d’amélioration évident. Ce projet doit vraiment être partagé par tous, en donnant la possibilité à chacun de s’investir davantage : en faisant des points réguliers sur l’avancement, en apportant plus de visibilité sur le planning, par exemple.

 

On s’interroge

Ceci étant, les confessions de Christophe amènent l’équipe à s’interroger également sur sa capacité à intégrer de nouveaux collaborateurs. Il est important pour l’avenir de comprendre pourquoi Christophe en est arrivé là, et il faudra donc, collectivement, lui poser la question et trouver ensemble des solutions.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Les derniers Posts
Please reload

© 2017 • Réalisé par Eole Communication

Contact

Z.A. des Alleux

7, rue du Noroît

22100 TADEN

T: 02 96 87 48 00

Centre de référence
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle